vendredi 26 janvier 2018

2 200 heures de travail réservées à l’insertion sociale

2 200 heures de travail réservées à l’insertion sociale © Ville de Molsheim/Passion photo club

Dans le cadre de sa politique Développement Durable, SNCF Réseau, maître d’ouvrage de la partie ferroviaire des travaux de suppression du passage à niveau, a souhaité que 2 200 heures de travail sur le chantier soient réservées à des personnes éloignées de l’emploi.

L’objectif est de permettre à ces personnes de retrouver des habitudes professionnelles, d’être formées à un métier et de disposer d’un contrat de travail et d’une expérience qu’elles pourront mettre en valeur dans leur CV.

Pour cela des clauses, imposant un nombre minimal d’heures réservées à l'insertion sociale, ont été inscrites dans les appels d’offres des entreprises de travaux. L’entreprise mandataire attributaire du marché s’engage à réaliser l’objectif fixé par le maître d’ouvrage, en remettant dans sa réponse à la consultation une lettre d’offre signée. Elle précise dans cette lettre son choix de modalités pour parvenir à l’objectif.

Un premier bilan très positif a été tiré le 31 décembre 2017, soit 6 mois après le début des travaux. Plus de 1 800 heures d’insertion ont déjà été réalisées, représentant plus de 80 % de l’objectif, qui sera donc atteint et certainement dépassé à la fin des travaux ferroviaires, en juin 2018.

Cinq personnes ont bénéficié ou bénéficient encore de la clause d’insertion :

  • trois d’entre elles ont travaillé au sein de l’entreprise Pro-fond, qui est intervenue jusqu’en novembre 2017 pour la construction des parois moulées ;
  • l’entreprise Eiffage, en charge du génie civil (notamment la préfabrication des tabliers de pont), a poursuivi la mission de l’une de ces trois personnes et fait travailler une personne supplémentaire ;
  • enfin une personne assure au sein de l’entreprise "Servir" le ménage des locaux de chantier et continue aujourd’hui dans ce poste.

Les personnes travaillant chez Pro-fond et Eiffage ont été ou sont formées au métier de manœuvre du BTP, spécialité génie civil. La formation s’organise sur le terrain, en continu, grâce à l’implication des chefs d’équipe. Elle intègre les consignes et les mesures de sécurité, indispensables à acquérir lorsqu’on est intervenant sur un chantier.


En savoir +

Le Groupe SNCF met en œuvre une politique d’achat responsable et solidaire. Elle utilise la commande publique comme un levier pour l’emploi.

Le chantier de suppression du passage à niveau n° 20 de Molsheim entre dans les critères définis par le Groupe SNCF pour inclure une clause d’insertion, notamment :

  • une part de main d’œuvre qui représente plus de 30 % du montant du marché ;
  • un marché qui dure plus de 6 mois.

http://www.sncf.com/fr/groupe/performance/rapport-rse